mercredi 11 décembre 2013

Mon fils

Le 21 octobre, mon fils est né. 

J'avais fait le récit de l'accouchement, et puis je me suis emballée. J'ai mis tout plein de détails et bien développé. Et puis finalement je me suis dit que j'étais un peu à côté de la plaque. Alors, version brève: 

A 38 sa on a évalué le poids de mon bébé à 3.9 kg (plus ou moins 10%). Il a été décidé de provoquer l'accouchement parce que vu mon gabarit il semblait peu probable que je puisse accoucher par voie basse, deux semaines plus tard, d'un bébé de quasi 5 kg. En une échographie, mon bébé était passé de "bébé" à "macrosome" (quelle poésie, ces médecins) et il fallait qu'il sorte. La provocation n'a pas marché, il n'est jamais descendu, trop gros (moi trop petite), mal orienté... 37 heures de salle d'accouchement plus tard, on est parti sur une césarienne. 

J'ai un peu pleuré quand on m'a parlé de césarienne: j'étais fatiguée et je craignais pour les prochaines grossesses. Et puis je disais que ce bébé, n'ayant pas pu le concevoir naturellement, j'aurais voulu le mettre au monde naturellement. Maintenant ces réflexions me semblent absurdes, mais sur le moment, avec le manque de sommeil, la douleur, le découragement... je me sentais une fois de plus incapable de faire les choses naturellement et ça me blessait. Maintenant, autant vous dire que je m'en fous royalement! 

Quand ils ont sorti le bébé, ils me l'ont montré quelques secondes par dessus le champ opératoire pour que je voie le sexe. J'ai rien vu. J'ai vu qu'il était "normal" (après toutes ces discussions des médecins qui parlaient de macrosome, je m'attendais presque à un bébé totalement difforme) et qu'il avait des cheveux. Ils l'ont repris de leur côté, ils m'ont ensuite parlé de lui en disant "votre petit garçon", j'ai dit "ah, c'est un garçon" et ils ont rit parce que je ne l'avais pas vu. Ensuite on l'a porté près de mon visage et j'ai pu lui faire des petits bisous. J'ai dit à mon mari "on a réussi". Il m'a dit qu'il m'aimait et puis il est parti avec le bébé ("surtout ne le laisse pas tout seul") et les sages-femmes pour les premiers soins et un peau à peau pendant qu'on me recousait. C'est un peu le désordre dans ma mémoire, je ne sais plus trop quand on me l'a montré, quand je l'ai entendu... des instants très nets mais sans aucune chronologie précise, peut-être que je me trompe en le racontant. 

Ensuite j'étais vraiment dans les choux à cause de l'anesthésie. C'est un peu le côté frustrant: dans les premières heures je n'avais pas la force physique pour le tenir, on le posait dans mes bras mais j'avais très peur qu'il ne glisse et que je ne puisse rien faire. Je m'endormais et me réveillais tout le temps. Je regardais ce bébé, son petit bonnet... jamais mon regard n'a été autant aimanté. 

Et voilà, ça fait un mois et 20 jours que je le couve du regard, que je le caresse, que je me lève pour vérifier qu'il respire encore... et si je pleure ce n'est plus de tristesse, c'est d'une émotion infiniment grande, d'un amour tellement total qu'il me chavire. C'est mon fils. 

17 commentaires:

  1. C'est merveilleux !
    Toutes mes félicitations !
    Bienvenue à ton petit homme.
    ET VIVE LE DON !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vive le don et plus particulièrement, vive la donneuse sans laquelle ce bonheur serait resté hors de ma portée. Quand je pense que l'on est à peine plus d'un an après le premier voyage en Espagne... je te souhaite tout le meilleur pour ton départ vers la République Tchèque, tu as une date?

      Supprimer
  2. Quelle belle nouvelle !! Toutes mes félicitations !! Je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les trois. Des Bisous. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je te souhaite bien sûr une même issue heureuse, que l'espoir que tu évoques dans ton dernier post te porte encore et encore jusqu'à ton bébé.

      Supprimer
  3. Bienvenue à ton fils, un bien beau bébé (5kg à la naissance !!!!) ! (et dans ta face, l'infertilité !)
    Je suis ravie pour toi ! J'adore les dernières phrases de ton billet : c'est très beau. Profitez au maximum de cette grande joie dans votre vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas exagérer: 5kg c'est ce qu'ils craignaient d'approcher si on ne provoquait pas l'accouchement! Comme on a provoqué le bébé s'est quand même contenté d'un honnête 3.815, ce qui est respectable mais quand même plus raisonnable! Il n'empêche que le "dans ta face, l'infertilité" reste valable! J'avais tellement peur de perdre ce bébé pendant la grossesse, qu'il ne s'accroche pas... et finalement il a été plutôt incroyablement difficile à déloger;) A toi aussi je souhaite la même joie, qui sait ce que 2014 te réserve...

      Supprimer
    2. Ah ouf, j'ai mal compris pour le poids de naissance… mais j'ai connu un 4,850kg alors ! C'est vraiment cool en tout cas. bises.

      Supprimer
  4. bonjour marie ...j'attends le résultat d'un don d'ovocytes alors forcément tes différents messages - questions ...tout cela tout cela me parle ...et j'ai adoré ce que tu viens d'écrire... c'est ton bébé, ton fils et ton amour est là immense....tu apaises mon coeur et je t'en remercie...espoirhope

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis si touchée de penser que notre expérience puisse t'apaiser... Qu'en est-il du résultat?

      Supprimer
    2. Il est positif avec deux embryons bien accrochés ....et beaucoup d'anguoisse depuis .....espoirhope

      Supprimer
    3. Mais c'est juste génial! Deux en plus! j'espère que tout se passe bien et repasse par là pour quelques nouvelles;)

      Supprimer
  5. Ah enfin des nouvelles et des bonnes nouvelles !
    Encore une fois nos histoires se ressemblent moi aussi j'ai accouché d'un petit garçon le 23 novembre moi aussi je devais accoucher par voie basse et finalement j'ai eu droit à une césarienne car le bébé ne "passait pas". Mais pour moi cela a été très rapide (2h).
    Aujourd'hui voilà 3 semaines que ma vie est totalement chamboulée : je ne me lasse pas de le regarder et tout comme toi je ne peux m'empêcher d'aller vérifier toutes les 2minutes si il respire bien.
    J'ai très souvent les larmes qui me montent lorsque je le regarde téter ou dormir.
    C'est fou car il ressemble à mes nièces et il est exactement le bébé que je rêvais d'avoir...
    Je te souhaite beaucoup de bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir Lilas de penser que ça a marché pour toi aussi. Pour ce qui est de la ressemblance, j'y reviendrai dans un post de manière plus approfondie mais je te rejoins: mon beau-frère qui ne connaît pas notre parcours trouve que le bébé à la naissance ressemblait beaucoup à ses enfants à lui. Et puis je ne compte plus les remarques de ceux qui trouvent que mon fils me ressemblent ou qu'il est vraiment "un beau mélange". Moi aussi je "reconnais" parfaitement mon bébé, il ne pourrait être plus "à moi"... Je te souhaite aussi beaucoup de bonheur, j'espère que nous nous croiserons encore de temps à autre tout de même.

      Supprimer
  6. Félicitations pour ce joli bébé d'amour..........
    Une nouvelle vie commence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes voeux. C'est merveilleux ce qui nous est permis de vivre, merci pour ton blog qui m'a donné bien du courage sur le chemin...

      Supprimer
  7. Bravo!!! Et toutes mes félicitations ma belle!!
    Moi aussi la césarienne m'a fait cet effet là, l'effet qu'encore une fois le corps n'est pas capable de faire ce qu'il faut faire naturellement. Le plus horrible ça a été d'en être séparée si longtemps, mais maintenant on vit toutes les 2 nos grands bonheurs à fond!
    Grande et belle vie à toi avec TON fils!!
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, belle vie à toi aussi et merci encore pour l'espoir que ton blog a fait germer chez moi.

      Supprimer