dimanche 27 janvier 2013

FAQ 2: A quoi sert Vivelledot dans le cas d'une FIV DO?

Lors d'un cycle naturel (ça vous parle? l'adjectif m'est de plus en plus étranger à mesure que j'avance dans la PMA) l'endomètre (c'est la muqueuse de l'utérus) s'épaissit pour permettre l'éventuelle implantation d'un éventuel embryon. 

Dans une fiv avec don d'ovocytes, la fonction ovarienne est bloquée par le decapeptyl. L'épaississement de l'endomètre ne peut donc se faire tout seul et c'est là qu'intervient Vivelledot. 

Donc, une fois les hormones naturelles bloquées, on les remplace par un traitement hormonal. 

Les patches, on peut apparemment les mettre à peu près partout (hanches, cuisses, bas du ventre, haut des fesses, bras) mais pas sur les seins (impossible donc de les transformer en nippies, sont pas très sexy, de toute façon). Je déconseille toutefois les bras: en classe un élève m'a demandé si je voulais arrêter de fumer. Comme je ne comprenais pas la question, il a précisé: "les patches, madame, c'est pour arrêter de fumer?". Non mais de quoi je me mêle?! Et depuis quand on remarque un patch transparent qui dépasse vaguement de la manche d'un t-shirt quand on est censé se concentrer sur le cours?! 
 
A part ça, j'ai pas eu de problème avec vivelledot, si ce n'est les traces qui perdurent: entre les patches et les traces de patches, pas facile de trouver un endroit qui ne me rappelle la FIV. Mais enfin, bon, qui a dit que j'allais pouvoir penser à autre chose?


Je précise si besoin est que je ne suis pas médecin ni quoi que ce soit qui s'en rapproche, mes réponses sont personnelles et ne témoignent que de ma propre expérience.

8 commentaires:

  1. Au moment où je t'écris, j'ai un patch Vivelledot collé sur le gras du bide et je crois que je tiens le coupable : apparemment c'est lui qui donne des douleurs aux seins ! Ou du moins serait-il de mèche avec son compère l'utrogestan. Bref, ce qu'il faut dire aussi c'est qu'au décollage, aye, c'est comme une épilation. Il est petit mais costaud le Vivelledot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! c'est lui?! dire qu'on tient le coupable et qu'on ne peut rien y faire! Rageant. J'attends avec impatience le moment où c'est la grossesse qui me causera ce genre de douleurs;) Je te rejoins également sur la question de l'épilation, faut tirer d'un coup sec... plus jamais je ne craindrais un petit sparadrap de rien du tout.

      Supprimer
  2. moi c'était du provames que j'avais, en comprimé, peut-être plus pratique que les patchs?? mais je te rassure ça fait les mêmes effets secondaires!
    Je suis contente que vous ayez pu repartir sur le TEC si vite.
    Si tu savais comme je croise!!!!
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai lu que pas mal de filles parlent de provames sur les blogs. Je n'ai pas eu (encore?) l'occasion de tester... Je suis hyper contente de repartir à Barcelone si vite, en plus cette fois ça tombe sur mes vacances donc pas de justifications à rallonge au boulot. Par contre, je ne compte pas les jours comme la première fois. Je ne sais pas si je me préserve ou si j'ai déjà perdu un peu de mon enthousiasme mais je mise moins sur ce TEC que sur le premier transfert. Je suis ravie de lire que tout va bien de ton (votre) côté! Bises

      Supprimer
  3. J' sais pas pourquoi mais vivelledot ça me fait penser à une marque de gel !
    Moi j'ai du PROVAMES je ne sais pas pourquoi on a pas toutes le même traitement. En tout cas, je pense que les patchs c'est quand même plus pratique car moi je dois penser à prendre mes comprimés toutes les 8 heures suis donc obligée de mettre mon réveil ect...Impossible d'oublier plus de 8 heures que je suis en préparation TEC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais jamais pensé au gel, mais c'est clair! Par contre, si on cherche encore, on trouve VIVE LE DO! Non? allez, un petit peu! C'est clair que le coup des comprimés toutes les huit heures ça craint un peu... en même temps je pense aussi toujours aux patches parce que j'ai peur qu'ils se décollent ou d'oublier de les changer... je vérifie toute la journée, plus ou moins discrètement... faut que j'arrête d'y penser (AHAH la bonne blague!)

      Supprimer
  4. Oui oui, je les connais bien aussi les patchs... les traces qui veulent pas partir .. les effets secondaires... Moi je les mettais sur le haut du bras, sur les côtés, voire en dessous... Bien désagréable à l'arrachage....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, au moins ils tiennent! J'espère partager avec toi d'autres expériences: l'haptonomie par exemple! Quelle expérience incroyable tu décris là... tu me laisses rêveuse, plus que mes posts sur les médocs;) je me réjouis de te lire encore.

      Supprimer