dimanche 6 janvier 2013

FAQ 1: pourquoi le decapeptyl dans le cas d'une FIV DO?

Il y a des gens qui arrivent sur le blog en tapant son adresse, ou mon pseudo et des gens qui viennent des blogs des copines qui proposent un lien vers le mien. 

Il y a aussi des gens qui arrivent après une recherche google. Inspirée par les questions que j'y découvre et par faithfullyyours j'ouvre une nouvelle catégorie, dans laquelle je répondrai du mieux que je peux aux questions qui ont mené jusqu'au blog. 

Je précise si besoin est que je ne suis pas médecin ni quoi que ce soit qui s'en rapproche, mes réponses sont personnelles et ne témoignent que de ma propre expérience. 


Je commence donc aujourd'hui avec: pourquoi le Decapeptyl dans le cas d'une FIV DO? 

Eh bien sachez mesdames que même en insuffisance ovarienne on peut avoir une fonction ovarienne (j'étais hyper fière quand on a prouvé la mienne, après j'ai compris que ça ne changeait rien à ma situation, m'enfin, bon, passons) et cette fonction ovarienne doit être bloquée pour empêcher que les hormones naturelles n'interfèrent avec la préparation de l'endomètre. 

Comment qu'on fait? On injecte du Decapeptyl en intramusculaire. Et ça, eh bien ça vous ménopause d'un coup d'un seul. Vous étiez en insuffisance ovarienne précoce? Vous voilà ménopausée artificiellement et temporairement! Comment, c'est pas clair?! Allez, je le sais, vous n'êtes plus à un paradoxe près (normalement à ce stade vous avez dû vous remettre à la pilule) et c'est pour la bonne cause!






8 commentaires:

  1. Très intéressant ! Je ne savais pas que les ovaires continuaient à produire des hormones même s'ils n'arrivent plus à produire de follicules.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en fait même en péri-ménopause on peut produire des follicules, mais les ovocytes qu'ils contiennent sont alors de trop mauvaise qualité pour être utilisés pour une FIV. On se base en fait sur les prises de sang pour savoir si ça vaut la peine de chercher à les exploiter. Et chez moi, à l'unanimité, les médecins n'ont pas voulu tenter! D'où le départ en Espagne. Je les avais pourtant produit mes follicules!

      Supprimer
  2. Merci pour l'information, moi non plus je ne savais pas ! Et que regarde-t-on dans la prise de sang ? C'est une valeur qui évaluerait la qualité ? ou est-ce la fameuse AMH?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien! Je crois que c'est essentiellement la FSH, et la façon dont les autres taux s'équilibrent. Mais je ne vais pas essayer d'entrer dans les détails parce que le risque que je dise des bêtises augmente! On ne m'a jamais parlé d'AMH en tout cas.

      Supprimer
  3. Moi qui croyait tout savoir sur la stérilité, hormone, follicule &co eh bien je ne savais pas que l'on continuait à produire des hormones même en péri-ménopause, cela me rassure car pour la peau...ces hormones sont plutôt bonnes et nous empêchent de vieillir trop vite. Ah je me sens plus d'jeuns tout d'un coup! Merci pour l'info.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, nos hormones n'ont pas dit leur dernier mot! Mais je vais quand même me mettre à l'anti-rides, on ne sait jamais!

      Supprimer
  4. Coucou Marie,

    Juste un petit mot pour dire que je pense bien à toi ! Sans raison apparente, mais j'avais envie de faire un petit signe. Bonne pik-pik dans la fesse après-demain ! Grosses bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh t'es chou! J'ai fait la piqûre et j'ai rien senti. J'espère que cette fois je ne l'ai pas faite pour rien. Je pense bien à toi moi aussi et j'espère que les maux de ventre et le moral vont mieux.

      Supprimer