jeudi 13 décembre 2012

Vie de merde

J'ai mis un peu de temps à revenir. 

Jeudi dernier j'ai fait mon test de grossesse, un de plus. Et une fois de plus: rien. Zéro virgule zéro. Pas de doute possible au moins. 

J'ai appris ça au boulot, mon portable s'est illuminé et la réponse est apparue. A 17h00 je suis rentrée en pleurant et je crois que j'ai pleuré à peu près 48 heures. La crise. Pourtant je croyais que j'étais restée réaliste, que j'avais compris la statistique et que si cela ne marchait pas la première fois, et bien ça marcherait la deuxième, ou la troisième. Mais ça c'était la théorie. Dans la pratique, j'ai été dévastée. Evidemment que j'y croyais, en fait. Si on n'y croit pas, on n'y va même pas. J'y croyais, je ne le disais pas mais j'y croyais. Je voulais croire que le cauchemar était terminé, que ma vie reprenait son cours, que j'avais à nouveau 32 ans et que je pouvais être maman. 

La suite, c'est le transfert d'embryons congelés. J'ai eu mes règles et j'ai pu commencer la pilule (gloups, on n'est pas à un paradoxe près avec la PMA). On a payé hier pour la décongélation et j'envoie aujourd'hui notre consentement. On est reparti. En lien un petit article plutôt positif sur le TEC.

Je reprends du poil de la bête mais cette expérience du 0,0 m'a fait vraiment peur. Combien de temps vais-je pouvoir tenir? Je lis sur les blogs les témoignages de filles admirables qui tiennent des années et des années, mais je crois que je n'ai pas la solidité psychologique pour tenir aussi fermement. En même temps, je n'ai pas d'autre solution (en Suisse il faut être mariés depuis 5 ans ou avoir tous les deux 35 ans pour se lancer dans le parcours de l'adoption)

Bref, c'est quand le bonheur? 






13 commentaires:

  1. Je suis tellement désolée... Vraiment. C'est tellement injuste.
    Je guettais et m'inquiétais de ce silence... et comprends désormais pourquoi.
    Je suis tout coeur avec toi et t'envoie un wagon de douces pensées et de bises depuis Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage, tes pensées, de m'avoir guettée... on se sent moins seule et c'est juste tellement fondamental!
      A mon tour de t'envoyer les plus douces pensées depuis la Suisse.

      Supprimer
  2. Je comprends ta déception... je n'ai pas de mots pour te réconforter, je me sens très mal placée pour te redonner espoir n'étant pas un exemple de réussite, et j'en suis tellement désolée. Mais je peux te dire une chose sincère, chaque tentative est un nouvel espoir, et c'est à ça qu'il faut s'accrocher. Tu te prépares pour un TEC et c'est la seule chose qui compte ! Courage, et bises de soutien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! J'espère que tu seras bientôt l'un de nos modèles de réussite... le 19 c'est ça?! Depuis que les démarches pour le TEC sont lancées ça va un peu mieux. Ou alors c'est depuis que je vais mieux que j'ai entamé les démarches pour le TEC, je ne sais trop, en tous les cas c'est en effet un nouvel espoir... un peu amoché quand même. J'ai tellement peur, au fond, que cela ne marche jamais...

      Supprimer
  3. Je comprends mieux ton silence, je suivais ton blog depuis un petit moment (je t'avais même laissé un message sur ton premier blog), car moi aussi j'ai fait ma première FIV do chez Eugin il y a 2 mois à peu près. Moi aussi ça n'a pas fonctionné alors je comprends tellement ta douleur. Tout comme toi j'ai petit à petit repris du poil de la bête et je suis entrain de "planifier" mon TEC...Alors je te souhaite de tout coeur bonne chance et j'espère que l'on pourra fêter très vite toutes les 2 un joyeux évènement.

    RépondreSupprimer
  4. Eh bienvenue Lilas,
    Mes excuses pour l'autre blog, je l'ai laissé tomber rapidement parce que j'ai trouvé blogspot plus facile. Pour la première FIV, désolée que ça n'ait pas fonctionné pour toi non plus... Est-ce que tu sais combien de temps après le début de la pilule ils te convoquent pour le TEC par hasard? Ils sont restés plutôt évasifs dans les derniers mails... Il te reste combien d'embryons? Je suis terriblement contente d'échanger avec des filles qui traversent la même chose... j'espère avec toi que nous partagerons bientôt d'autres choses plus positives;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, je ne sais pas trop combien de temps il faut attendre pour la convocation mais ça doit être moins long que pour la FIV puisqu'il n'y a pas besoin de chercher la donneuse ect...
      C'est vrais que ça fait du bien de pouvoir parler avec des filles qui passent par les mêmes galères que nous (ménopause à 35ans, stérilité...j'en passe et des meilleures) mais ce qui est sympa sur les blog c'est qu'on en parle avec beaucoup d'émotion mais aussi beaucoup d'humour et ça dédramatise bien les choses.
      Bonne continuation et je repasserai de temps en temps te faire un petit coucou et donner des news. Bises

      Supprimer
    2. Et j'oubliai de répondre à ta question : j'ai 3 embryons congelés je ne sais pas encore combien je vais en transférer.

      Supprimer
    3. Oui, les blogs c'est proprement salutaire! J'ai aussi trois embryons, dans le consentement j'ai indiqué que j'étais OK pour en transférer jusqu'à 3. Mais évidemment on verra en fonction de la "qualité" et surtout du nombre qui supportera la décongélation (tellement glamour).
      Biz

      Supprimer
  5. Coucou,
    C'est la première fois que je poste mais j'ai suivi au fur et à mesure ta tentative de FIV (je suis en début d'IO). J'ai été désolée de découvrir la mauvaise nouvelle après plusieurs jours de silence. Je peux imaginer ta déception, ton dégoût, ta colère. Mais j'ai envie de croire aussi que cela ne présume en rien de la suite et que ton tec se passera bien. J'espère que tu reprends espoir dans cette perspective et te souhaite plein de courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les encouragements et ta lecture. Oui, je reprends espoir, mais je me "bride" un petit peu plus pour me préserver. En même temps est-ce vraiment possible... Bref, je vais aller faire un petit tour chez toi pour te découvrir. Biz

      Supprimer
  6. Je suis désolée que cette première tentative n'ait pas marché.
    Quand je vois à quel point l'échec d'une simple IAC m'a affectée, j'imagine combien cela doit être douloureux pour vous...
    Ou plutôt, non. Je n'imagine pas. Qui le pourrait, sans l'avoir vécu ?

    Prends bien soin de toi, en attendant le TEC...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je reprends des forces maintenant. C'est sûr que c'est un parcours en dents de scie. En tous les cas, quand ça ne marche pas ça fait mal, quelle que soit la méthode et je comprends bien qu'une IAC sans résultat soit douloureuse. Je nous espère des hauts après ces bas, pour 2013?!

      Supprimer