mardi 23 avril 2013

Comment j'ai fini par y croire

Les filles, je suis devenue une vraie pregnant bitch: un mois sans message... genre comme si j'avais totalement oublié l'existence du blog et celle des copines. En fait pas du tout, je suis venue tous les jours, j'ai suivi vos posts positifs et ceux plus tristes, les bonnes nouvelles, les mauvaises, l'attente, l'espoir, les médics, les protocoles, les docteurs, les pauses, les échos... même enceinte tout cela reste bien sûr au centre de mes pensées. On ne passe pas directement de l'autre côté de la barrière qui nous sépare des fertiles. 

Pendant un mois je n'ai pas écrit et vous savez pourquoi? Je ne savais pas quoi dire. D'un côté les médecins m'avaient dit que j'étais enceinte, j'avais des seins d'actrice porno et rien d'inquiétant ne venait mettre ma grossesse en doute. D'un autre côté, j'allais trop bien: pas de fatigue excessive, plus mal au ventre, pas de nausées, pas d'envies folles niveau bouffe, pas de dégoûts, pas de maux de tête, pas de prise de poids... j'avais mal aux seins et le ventre un peu tendu mais je me disais que ça pouvait bien être l'utrogestan. Bref, je me disais que la grossesse avait arrêté d'évoluer. J'y croyais vraiment. J'avais presque fait une croix sur cette tentative-là et je me disais, en allant à l'écho du 1er trimestre, qu'il fallait que je sois forte, que ça marcherait une autre fois et qu'il faudrait surtout que je console mon chéri parce que lui, au contraire, semblait y croire avec une sincérité qui me désarmait. 

Alors on est allé à l'écho. Le médecin m'a fait m'installer et m'a demandé comme j'allais. Je lui ai dit "très bien, peut-être trop, c'en est presque inquiétant". Il m'a dit que certaines ne sentaient rien et il a très vite commencé son observation. Devant nous il y avait un grand écran, un peu comme en Espagne, et on pouvait voir sans se tordre le cou. En quelques secondes, on l'a vu. Quelques secondes plus tard, on l'a entendu. Son coeur. Et en quelques secondes j'ai réalisé que j'étais enceinte, pour de vrai. Que les minutes qui suivraient ne seraient finalement pas consacrées à l'organisation de mon curetage. J'ai fait le grand écart entre mes angoisses d'infertile et mes rêves de bébé, projetés en grand en face de moi. J'ai eu la preuve. C'est devenu réel et j'étais complètement sonnée. 

Le médecin a trouvé tout parfait. Comme on est en PMA, quand même, il a fallu qu'il fasse la gaffe rituelle: alors qu'on lui a dit que c'était un don d'ovocytes il me demande "la stimulation et la ponction se sont bien passées?" je lui dis que je n'ai pas été ponctionnée... Mais bon, je lui pardonne, c'est le mec qui m'a fait écouter le coeur de mon bébé quand même. Après l'écho il m'a dit: "vous voyez, c'est possible d'être enceinte sans nausées, mais quand les autres vous demandent, surtout ne leur dites pas, dites que vous avez au moins un peu de peine le matin et on vous fichera la paix!" C'est fou comme les médecins semblent plus sympas et plus bavards quand tout va bien. 

Ensuite je suis allée faire une prise de sang et puis on est parti faire des courses. Alors j'ai pu acheter mes premiers vêtements de grossesse: deux petites robes et deux collants. Les autres commençaient à me serrer un peu à la taille, et puis le lendemain: j'ai un ventre de femme enceinte qui est sorti, totalement décomplexé. Maintenant je le cache encore, parce que j'attends les résultats de la prise de sang pour faire mon coming out, mais je suis de moins en moins crédible... hier une collègue me demandait avec un énorme sourire si j'avais mal au ventre... 

A quatre jours de l'échographie, il est facile de faire la maligne. Il faut maintenant attendre jusqu'à mi-juin pour la prochaine écho, pour avoir une nouvelle preuve et peut-être que je vais me remettre à douter... on verra. Pour l'instant, j'attends avec impatience le moment de l'annoncer. Ce sera encore plus réel. 

Je pense fort à vous toutes qui vous battez tous les jours pour vivre ces moments-là et je vous les souhaite de tout coeur. J'espère que je ne suis pas juste une nouvelle salope enceinte qui pourrit votre journée mais plutôt la preuve que ça marche et que ça vaut la peine de s'accrocher. Je vous souhaite de monter dans le train et qu'il vous amène à destination. Des bises et du courage à toutes. 

22 commentaires:

  1. ca fait plaisir de lire des bonnes nouvelles comme ça... ça permet de garder espoir et de continuer...
    bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et continue de nous en mettre plein la vue avec tes belles pages!

      Supprimer
  2. Super, des bonnes nouvelles qui rappellent pourquoi on fait tout ça... Je suis contente pour toi, Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Et bonne chance à toi pour ce nouveau tour;)

      Supprimer
  3. C'est chouette de savoir que tout va bien ! je suis bien heureuse pour vous 3 ! et merci pour ces nouvelles qui donnent de l'espoir ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère de tout cœur en lire bientôt chez toi! Et merci d'avoir rappelé Kiki ma mémoire , effet madeleine de Proust assuré

      Supprimer
  4. Ouf, bien que récente sur ce blog, je me suis inquiétée de ton silence... Nous autres, on est trop abonnées aux mauvaises nouvelles... Rien de tout ça au final et c'est... merveilleux. Très bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coco et surtout bienvenue! Désolée pour l'inquiétude provoquée;) C'est sûr qu'on est abonnées aux mauvaises nouvelles, du coup il m'a fallu un peu de temps pour me remettre les idées en place;)

      Supprimer
  5. Tiens, j'avais déjà commenté mais visiblement ça n'a pas marché... Je disais donc que je suis très contente de lire ces bonnes nouvelles ! Je suis bien venue presque tous les jours jeter un oeil et suis heureuse que tout se passe bien. Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! suis trop contente de te lire à chaque fois, ça me donne un aperçu! Bonne continuation à toi aussi et à bientôt

      Supprimer
  6. Une petite pensée, en passant ! J'espère que tout se passe pour le mieux. :) Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui merci! je suis bien infidèle en ce moment! Tout va bien, pas grand chose à raconter mais je vous suis à distance;) bisous

      Supprimer
  7. Je découvre ton blog et il est plein d'espoir. Après l'echec cuisant de ma 2ème fiv j'ai besoin de me projeter et je commence à lire des articles sur le don d'ovocytes à droite et à gauche. Bonne continuation, mais tu as l'air sacrément bien partie !
    Little Wife

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est plutôt encourageant;) je m'en vais de ce pas faire un tour chez toi, à bientôt!

      Supprimer
  8. Coucou Marie, je ne sais pas si tu viens toujours sur ton blog. J'aurais aimé te contacter en mp. Est-ce possible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! Oui, je passe même si je n'écris pas en ce moment. Tu peux sans problème me contacter en MP, tu fais bien de me prévenir parce que je n'ouvre jamais cette boîte-là. Mais du coup, j'attends de tes nouvelles et irai y faire un tour! Des bises, à bientôt

      Supprimer
  9. Super ! sauf qu'en fait j'ai pas trouvé comment sur ton blog, d'où mon message public, et pas directement en mp... Mais attention, je suis parfois très patate en matière de blogs. Tu peux me montrer où il faut que je clique ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! Suis désolée, en fait mon adresse apparaît que quand c moi qui consulte! Ça te fait une belle jambe;) mon adresse est enfantdudon@gmail.com, suis à ta disposition! Bises

      Supprimer
    2. J'ai répondu (un roman!)
      Bisous

      Supprimer
  10. merci merci pour ce beau récit
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi de m'avoir lue ;) je m'en vais de ce pas faire un tour chez toi d'ailleurs

      Supprimer