mardi 30 octobre 2012

1er rendez-vous à la clinique

Bilan du premier rendez-vous: ça ira vite normalement
Pour la première fois depuis un bon moment, un médecin m'a annoncé de bonnes nouvelles. OK, je suis toujours ménopausée, mais pour le don, ça devrait pouvoir se faire plutôt rapidement. 

Je commence jeudi par une injection, les patches suivront. Je serai ensuite contactée quand ils auront une donneuse qui correspond et comme "madame, des petites brunes aux yeux bruns, ici on en a plein"! Alors là, grand bonheur d'être regardée comme une femme absolument, délicieusement, heureusement banale (en Espagne du moins!). 
Pour le coup, je me sentais presque normale et ça faisait un bout de temps... 

J'ai trouvé la clinique... bien organisée. Le système est bien rôdé, tout se passe sans accroc. C'est un peu formel quand même. Un peu comme chez Nespresso quand la vendeuse est très gentille, mais qu'on sent que toutes les phrases qui sortent de sa bouche ont été pensées par des communicants et apprises par coeur par des hordes d'employées appliquées. J'ai eu l'impression qu'il y avait tout un protocole bien huilé. Quand le médecin dit: "est-ce que vous avez des questions?" c'est qu'il est prévu, à ce moment-là, dans leur protocole, qu'elle le demande. Mais bon, ça ne m'a pas trop dérangée parce que je voulais surtout aller de l'avant. Et là, on n'a pas été déçus! 

Si j'ai bien compté, je suis convocable pour le transfert à partir du 20 novembre... mais j'ai l'impression d'après ce que je lis chez les autres que l'attente sera plus longue. Enfin, on n'est plus à quelques semaines près! Disons que si nous arrivons à y retourner avant la fin de l'année se serait vraiment bien. 

Sinon on a bien profité de la ville et je crois que ça fait partie des choses qui m'ont aidée à passer cette nouvelle étape. Par contre, je dois dire que dans la rue je dévisageais toutes les filles: est-ce qu'ils choisiront une fille un peu comme ça? est-ce qu'elle me ressemble? ah, elle serait bien elle!, etc. Comme tout le monde me pensait espagnole, je me suis dit qu'en effet, des comme moi, ils en ont plein et certainement aussi parmi les donneuses! 

Je me sens beaucoup mieux. J'ai fais un pas de plus. Pour dire la vérité, je crois que quand je suis arrivée là-bas, une partie de moi espérait secrètement que le médecin regarde mon dossier, me dise: "mais, vous n'êtes pas ménopausée ma petite dame, on va faire une bonne vieille FIV!". Eh non, je suis ménopausée, je vais faire une FIVDO. C'est confirmé, ça fait trois médecins qui le disent. Une porte s'est vraiment fermée mais comme une autre s'est ouverte en grand, en plus grand que prévu même (je ne pensais pas commencer le traitement cette semaine), je peux continuer. 

J'ai même réussi hier à manger avec mes collègues jeunes mamans ou enceintes et participer tranquillement à la discussion! Ouah! Je respire. 

4 commentaires:

  1. oh oui ça fait plaisir de te voir reprendre un si grand espoir! et tu as bien raison!! la porte s'ouvre en grand! bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Je suis trop contente aussi de lire de bonnes nouvelles de ton côté, me réjouis de te lire! bises

    RépondreSupprimer
  3. Ils ne devraient pas avoir de difficultés à trouver rapidement une donneuse correspondant à tes caractéristiques ;) Tu es suivie à Barcelone, Madrid, Valence... ? (pure curiosité, tu n'es pas obligée de répondre !)
    En tout cas, BONNE CHANCE !

    RépondreSupprimer
  4. Oui je mise à fond sur ma "brunitude"! Je suis suivie à Barcelone, j'espère bien y retourner BIENTOT! A toi aussi BONNE CHANCE! je suis tes "aventures" de près!

    RépondreSupprimer