mercredi 17 octobre 2012

C'est terminé, ça commence

C'est terminé, j'ai compris: je n'aurai pas d'enfant "naturellement". Après une année de tests, d'espoirs démolis, reconstruits, de colère, de larmes, de peur, d'analyses pourries, d'analyses normales, de bonnes nouvelles, de terribles nouvelles, d'informations compréhensibles, de retournements de situation, de rencontres magiques, de médecins balourds, d'assistantes gaffeuses, de traitements, de règles qui font pleurer, de nuits effondrée dans les bras de mon homme... après tout ça, c'est terminé. J'ai fait le deuil, autant que faire se peut, de mes ovules. Je ne veux pas écrire "de ma fertilité", encore moins "de la maternité", seulement de mes ovules.

Tout ça, donc, c'est terminé. Je suis en insuffisance ovarienne précoce à 32 ans, il n'y a qu'une solution actuellement: le don d'ovocyte. 

La décision n'a pas été facile à prendre, mais on s'habitue à tout. Et il faut faire le choix de la vie, le choix du bonheur, alors oui, elle est prise et j'espère seulement que maintenant le corps suivra et que je ne vais pas au devant d'une nouvelle année de galère.

J'ai décidé de faire part de notre expérience car pendant cette année où j'ai lentement cheminé vers cette solution, j'étais en quête de témoignages et je dois avouer que je suis restée sur ma faim. Je le suis toujours d'ailleurs. J'ouvre cette page aujourd'hui avec l'espoir qu'elle deviendra un lieu d'échange respectueux et qu'elle pourra aider celles qui pourraient se trouver dans ma situation. J'espère aussi, plus égoïstement, réfléchir calmement sur ce qui m'arrive et échanger sans toujours solliciter mes proches qui doivent parfois penser que je tourne un peu en rond!

Prochaines étapes donc: demain matin à 7h00, avant d'aller au boulot, prise de sang pour les analyses utiles à la clinique.

Mais surtout: le premier rendez-vous à la clinique le 26 octobre.

7 commentaires:

  1. L'acceptation, c'est la première étape. N'arrivera que le meilleur ensuite, tu verras, d'ici peu ou d'ici quelques mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes encouragements! J'espère bientôt en effet quelques bonnes nouvelles, après une année... comment dire... "différente"
      Je suis ravie que de ton côté le meilleur semble si proche. Je te tiens les pouces

      Supprimer
  2. Je viens de découvrir ton blog (t'as une très belle écriture au passage!), et je le trouve très positif malgré la douleur. Ca m'a fait du bien, et ce premier article où tu évoques "l’étouffement" (si j'ose dire) des proches et de nous même, me parle beaucoup. Belle et bonne route espagnole à vous 2.

    RépondreSupprimer
  3. Merci! Je viens aussi de découvrir le tien et j'y ai trouvé ce second degré que j'aime tant! et puis les partages de galère... ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
  4. Joli blog, jolie plume... ça donne envie de revenir !!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour les compliments et ton passage par ici! Je vais aller faire un petit tour chez toi à présent. Repasse quand tu veux!

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de lire tout ton blog d'une traite. Pour une fois que je trouve exactement le même parcours que moi! J'ai 31 ans et en insuffisance ovarienne précoce. On part dans 15 jours en Espagne pour recevoir un don d'ovocytes a eugin. J'ai commencé mes patchs vivelledot ce matin. Vraiment merci pour ton témoignage parce qu'il m'est d'une très grande aide. Même si j'avoue que ça me fait peur que ton 1er transfert n'est pas abouti sur une grossesse. J'essaye d'y croire pour nous mais j'ai peur de tomber de très haut...
    Et je ne pense pas qu'il y aura un deuxième essai pour nous, budget très serré!
    Je vais continuer à lire avec intérêt ton blog. Merci encore une fois :-)

    RépondreSupprimer